Le temps s’accélère

pizza et slowlife1

Je discutais avec mon amie Anne, on joue du piano ensemble régulièrement. Elle est à la retraite. Mais elle est bien occupé. Elle me disait l’autre fois que les journées passent trop vite, qu’elle n’a le temps de rien.


Alors je lui demandais, un peu taquin, mais alors dis-moi il te faudrait combien d’heures de plus par jour pour que tu ai le temps de faire tout ce que tu souhaites ?

Après un temps de réflexion, elle m’a dit peut-être trois ou quatre heures de plus par jour ça irait.

J’ai l’impression que nous sommes souvent pris au piège du temps. Notre vie file à toute vitesse, nous sommes comme essoufflés, épuisés. Comme si tout s’accélérait. Et c’est vrai que les médias, le monde numérique participe à cette folle courses. Nous sommes bien souvent happés par nos smartphones. Une heure sur YouTube ou sur TikTok et on se rend compte, et bien, que l’on a rien fait.

C’est un peu comme avec mon ado, qui finit de enfourner sa dernière bouchée, alors qu’avec sa mère nous commençons juste la première. Je lui demande alors si c’était bon, ce qu’il pensait de ce qu’il a mangé. Et là il ne sait pas trop quoi dire. Il n’a pas mangé, il s’est  empiffré. Et du coup, il a encore faim… Il s’est fait lui aussi prendre au piège du temps.

Mais est-ce vraiment le piège du temps ? Ne serait-ce pas plutôt le piège de l’inconscience ?

Mon ami Anne, alors qu’elle était en train de nettoyer deux tasses pour un thé, en même temps me racontait sa journée type. Alors je lui ai demandé est-ce que tu sens la température de l’eau sur tes mains, est-ce que tu sens la texture de ton éponge, l’explosion des petites bulles de mousse de ton liquide vaisselle ?

Évidemment que non.

Alors, je lui disais et si plutôt que de rajouter des heures à nos journées, nous rajoutions de la conscience à nos heures ? Et si notre perception du temps était dépendante de la conscience. Elle commençait à ronchonner en me disant que la philosophie ce n’était pas trop son truc.

Et si plutôt que d'ajouter des heures à nos journées, nous ajoutions de la conscience à nos heures ?

 
 

C’est alors que j’ai compris qu’elle pensait que cette histoire de conscience c’était un truc vague, peut-être même un peu louche. Une sorte de concept abstrait dont on ne peut rien faire.

Je lui ai proposé de s’arrêter, de prendre une grande respiration. De fermer les yeux et de finir sa menue vaisselle ainsi. Après un moment d’hésitation, elle s’est prêté au jeu.

Deux minutes s’écoulent.

 

C’est dingue me dit-elle. C’est la première fois que je fais ça. En fermant les yeux j’avais l’impression de beaucoup plus ressentir mes sensations. Des choses auxquelles je ne fais habituellement pas attention. Et le manège de mes pensées s’est arrêté.

Ce qui nous rend heureux, ce n’est pas la quantité de choses que nous faisons dans une journée. Ce qui nous rend heureux c’est la qualité de ce que nous vivons.

Pour augmenter la qualité de ce que nous vivons, il suffit de mettre de la conscience sur ce que nous faisons. En mettant de la conscience sur ce que nous faisons, naturellement nous ralentissons. Et en ralentissant nous dégustons.



Si cette pizza est si bonne, c’est que nous avons pris le temps de faire la pâte, et d’y poser de sains aliments. Et auparavant nous avons allumer un feu, jusqu’à obtenir des braises. Et elle à cuit lentement.

Entre le projet de pizza du matin, et le temps de la déguster, il a du s’écouler 3 heures… C’est cela qui nous la rend savoureuse. De la partager avec les voisins.

Avec les moyens modernes, nous aurions pu expédier l’opération en dix minutes chrono, temps d’ingurgitation compris et en pensant ce que nous allions faire après. Et cela nous aurait permis de gagner du temps pour continuer à faire plein d’autres choses en accélérant…

Prendre le temps de vivre

Prendre le temps de vivre, ce n’est pas un truc de mystique ou un discours de principe. C’est une pratique à expérimenter. C’est une nouvelle habitude à intégrer dans sa vie.

Le rappel à soi permet d’établir une relation neuve à soi, une relation authentique et profonde. C’est une des clé du bonheur.

Si tu as envie d’expérimenter concrètement ce qu’est la conscience aujourd’hui, trouve toi un petit créneau de 30 minutes, et expérimente grâce à cette vidéo. Tu pourras ensuite appliquer cela à chaque instant, petit ou grand, de ta vie…

 

#slowlife

 

A lire aussi